Song: Une fois pour de bon

This is a fantastic song by Quebecois singer Cindy Daniel about women’s freedom, power, and emancipation. The video was shot in beautiful Morocco, where I recently lived myself for two years.

 

Note the change of tense in the lyrics, at the end. It gives the song all its power.

Une fois pour de bon

Cindy Daniel

 

 

Paroles: 

(Once without transation, then below with some help).

 

Moi je viens d’un pays

Où  chacun a sa place:

Que des gens, des amis,

Pas d’amour à deux faces…

Où la lumière du jour 

Entre en dedans de l’être,

Et où passe l’amour:

Par le coeur, non par la tête.

 

Oui, mais souvent la vie

A méprisé les femmes.

De corps, et puis d’esprit 

Jusqu’au profond de l’âme…

Il a fallu qu’ un jour,

Qu’un jour se manifeste

Une femme au discours 

Faisant cette promesse:

 

Une fois pour de bon,

Je la ferai ma place,

Je le ferai mon nom!

J’en ai fait ma tâche.

Nous serons des millions,

Des millions de visages

À vivre cette chanson!

 

Revient le premier prix

De toutes les conquêtes,

Revient sans contredit 

À celle du mieux-être!

Heureusement qu’un jour,

Qu’un jour quelques tigresses

D’un geste de bravoure

respectèrent leur promesse!

 

Une fois pour de bon,

Nous ferons notre place,

Nous ferons notre nom!

Et c’est notre tâche.

Nous serons des millions,

Des millions de visages

À vivre cette chanson!

 

C’est fou ce que peut faire la solidarité:

Arrêter les guerres, tout changer.

Reste beaucoup à faire pour l’humanité.

Tout n’est pas gagné!

 

Une fois pour de bon,

On l’a fait notre place,

On l’a fait notre nom!

C’était notre tâche.

Nous sommes des millions,

Des millions de visages

À vivre cette chanson!

 

 

LYRICS PARTLY TRANSLATED:

Moi je viens d’ (I come from) un pays

(Where) chacun (each and everyone) a sa place:

Que des (Only) gens (people), des amis,

Pas d’amour à deux faces…

Où la lumière (light) du jour (day)

Entre (Enters) en dedans (inside) de l’être,

Et où passe l’amour:

Par (Via) le coeur, non par la tête.

 

Oui, mais souvent la vie

A méprisé (despised, scorned) les femmes.

De (In their) corps (flesh), et puis d’esprit 

Jusqu’au (All the way to) profond (depth) de l’âme (soul)

Il a fallu qu’ (It took that) un jour,

Qu’un jour se manifeste

Une femme au (with a) discours (speech)

Faisant (Making) cette promesse:

 

Une fois pour de bon (Once and for all),

Je la ferai (will make it) ma place,

Je le ferai mon nom!

J’en ai fait (I made it) ma tâche (task).

Nous serons (will be) des millions,

Des millions de visages

À vivre (Living) cette chanson!

 

Revient (Goes to) le premier prix

De toutes les conquêtes,

Revient sans contredit (without question)

À celle (To the one) du mieux-être (improved well-being)!

Heureusement (Luckily, Thank god) qu’un jour,

Qu’un jour quelques (A bunch of) tigresses

D’un geste (With a gesture) de bravoure (bravery)

respectèrent (Respected) leur promesse!

 

Une fois pour de bon,

Nous ferons notre place,

Nous ferons notre nom!

Et c’est notre tâche.

Nous serons des millions,

Des millions de visages

À vivre cette chanson!

 

C’est fou (It’s incredible) ce que (what) peut faire (can do) la solidarité:

Arrêter (Stop) les guerres, tout changer (change everything).

Reste beaucoup à faire (A lot remains to be done) pour l’humanité.

Tout (All) n’est pas gagné (won)!

 

Une fois pour de bon,

On l’a fait (made it) notre place,

On l’a fait notre nom!

C’était (It was) notre tâche.

Nous sommes (We are) des millions,

Des millions de visages

À vivre cette chanson!

About author View all posts

Marie

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Blue Captcha Image
Refresh

*